Élitisme sponsorisé VS free gamers

Dit papa c'est quoi une LAN ?

Certains penseront que ce dossier jouera en quelque sorte la carte de la nostalgie. Pourtant, il n'en sera rien, 15 ans d'expérience en plus d'avoir connu l'eldorado du jeu en réseau forge en quelque sorte une certaine idée de ce que doit être une LAN. Ah oui, au fait, cher lecteur, c'est quoi une LAN pour vous ? du jeu vidéo en réseau ? Non ce terme vous semble trop niais. Des tournois de jeu en réseau ? Ah zut, il y encore "jeux en réseau"... Alors une « LAN party » aah c'est mieux ainsi, il est vrai que le "party" connoté fête pré-ado sonne un peu mieux non ? Non ? Eh bien alors qu'est-ce que vous voulez pour venir a une LAN ? Après tout nous sommes en 2010, "tout le monde" a Internet, pourquoi se déplacer avec son ordinateur alors que les douces effluves musquées de votre chambre suffisent au confort du jeu en ligne ? Posez-vous la question : aujourd'hui qu'est-ce qui vous ferait déplacer, lever l'ancre de votre chambre et bouger votre popotin jusqu'à une salle remplie de gamers, de PC et parcourue de câbles réseau ?

image

Vous faut-il une lourde campagne marketing, de la publicité à outrance, du hype pour qu'une LAN devienne enfin valable ? C'est malheureusement le cas pour certaines branches d'organisateurs. Pas de Intel pas de LAN, pas d'AMD, pas de LAN en gros pas de sponsors qui fait du hype, bah pas de LAN. Notez bien que tout ceci n'est pas une forme de sarcasme, bien au contraire il s'agit aujourd'hui d'une réalité, celle de la LAN qui a un but : celui de faire de l'argent. Pourquoi pas, si cela peut aider à construire quelque chose de mieux, l'argent pour toute asso de LAN qui se respecte est un des nerfs de la guerre, l'autre étant les participants. Ça, c'est la situation présente, aujourd'hui date de cet article. Mais prenons la DeLorean et revenons 10 ans en arrière histoire de voir quel était le but réel des LAN à cette époque.

Retour vers le... passé.

1999 ! Nous y sommes, voici presque 1 an que Starcraft a été commercialisé, c'est la nouvelle référence en matière de STR et il tourne sans fin sur les PC, entre CS, Q3 et encore pas mal de Duke Nukem 3D ou de Warcraft 2. Mais il reste sans conteste la préférence parmi tout les autres. Blizzard a en plus eu le bon goût d'ajouter un mode de jeu qu'ils ont eux même baptisé "Spawn" c'est a dire permettre de jouer en multi local avec un seul CD de jeu. Une bonne initiative surtout quand on se souvient des galères de CD rencontrées avec Warcraft 2 ou même Alerte Rouge. Enfin un éditeur qui met les mains dans le cambouis pour promouvoir son mode multi-joueurs en réseau local. Et ce, malgré un contexte encore un peu frileux pour les LAN. En effet en 1999 il fallait être très courageux pour se déplacer à une LAN.

image

 

écrans CRT, gros PC, il en faut de la motivation !

Imaginez : pas de sponsors, oubliés les cash prize, les notebook étaient hors de prix et pas assez puissants pour le jeu. Alors pour allez à une LAN il n'y avait pas d'autres moyens que de se "trimbaler" avec son gros PC et l'écran CRT qui va bien avec. Oubliés les LCD si fins et si légers ou le laptop sous le bras. C'est une époque, pas si lointaine que ça, ou la seule motivation de rencontrer d'autres joueurs primait. Aucune autre carotte que celle du jeu n'attirait les joueurs de LAN. La seule idée de pouvoir mettre une monumentale raclée à son adversaire et de le voir en direct devant soi, partir en déconfiture suffisait à faire venir nombre de personnes de tout âge et de tous horizons. Nul besoin de sponsors, ni de publicité. En résumé le paradis !

Une réflexion au sujet de « Élitisme sponsorisé VS free gamers »

  1. Ping : L’obsolescence programmée des jeux vidéo | Simm's Club

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.