• Accueil   /   
  • Hardware   /   
  • 1.6 To sur une Galette ! c’est fait !!!

1.6 To sur une Galette ! c’est fait !!!

Le stockage holographique est en quelque sorte le Saint Graal de l'informatique, tant les perspectives qu'il laisse entrevoir sont prometteuses. Il tarde pourtant à faire son apparition, mais cela pourrait changer très prochainement.

La jeune firme InPhase Technologies, de Longmont, dans le Colorado, se fait à nouveau remarquer, en revendiquant pour son système Tapestry un record mondial de stockage de données. Après avoir réussi à caser 300Go sur un simple disque, avec des taux de transfert de 20Mo/s, la société américaine revendique aujourd'hui 82Go par centimètre carré d'espace disque, soit la possibilité de stocker sur de futures unités des volumes compris entre 800Go et 1,6To, pour des vitesses d'écriture de l'ordre de 23Mo par seconde.

Pour parvenir à ce résultat, InPhase a choisi le stockage volumique optique, au lieu d'essayer, comme certains concurrents, de rapprocher les pistes magnétiques des disques durs actuels, ou encore d'opter pour le stockage perpendiculaire. La technologie imaginée par InPhase passe par la définition de "pages" virtuelles dans l'espace de stockage. Il convient ensuite de peupler ces pages avec les données à conserver, et comme le gravage se fait au moyen d'un faisceau laser, c'est le rapport pixel/bit qui est prépondérant ici. Dans sa nouvelle définition, l'unité de stockage holographique d'InPhase promet de faire entrer 1,3 million de bits de données sur une seule page, avec 320 pages séparées par 0,0067 degré d'angle dans chaque unité. Chaque collection de pages porte bien entendu le nom de "livre", et se lit d'ailleurs de la même manière qu'un bon vieux bouquin, si ce n'est que dans ce livre-là, on peut envoyer un faisceau lumineux à travers les pages que l'on choisit d'ignorer, et gagner ainsi en vitesse de lecture et d'écriture.

Chaque livre est ensuite regroupé avec d'autres, sur une piste holographique large de seulement 700 microns, disposée sur un support de 1,5 millimètre d'épaisseur. Difficile de faire plus compact ! Le laser qui sert à l'écriture reprend une longueur d'onde de 407 nanomètres. Le plus spectaculaire, de l'aveu même des responsables d'InPhase, est en réalité la vitesse à laquelle cette technologie a évolué au cours des douze derniers mois : début avril 2005, le stockage holographique permettait de faire entrer "seulement" 32Go par centimètre carré de surface, une performance multipliée par 2,5 en à peine un an. Dans l'état actuel des choses, il serait possible de stocker l'équivalent de 106 DVD vidéo sur un seul disque, même si InPhase destine surtout son Tapestry aux sociétés pour lesquelles le stockage d'énormes volumes de données est une préoccupation de plus en plus vive, comme les fournisseurs d'accès à Internet, par exemple.

Pour terminer, signalons que le taux de transfert mentionné plus haut, s'il ne semble pas mirifique, s'explique par le fait que le faisceau laser doit se repérer dans les trois dimensions, au lieu de deux seulement sur un CD ou un DVD inscriptibles : il faut en moyenne 2,7 millisecondes au rayon pour repérer la bonne "adresse" avant de commencer à graver.

Source : Génération - NT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.